Mon enfant part….Mon enfant revient

MON ENFANT PART … MON ENFANT REVIENT

Mais quand ? ce sont des dates ô combien importantes et soumises à toutes sortes de contraintes.

     II faut tenir compte des rentrées scolaires, des obligations familiales ou professionnelles diverses, des vacances des uns et des autres avec leurs déplacements, des échanges éventuels des frères et soeurs, en cours ou à venir . Bref, c’est souvent un casse tête, d’autant plus que les conditions peuvent changer en cours de séjour …

     Un bon conseil : aborder la question dès la première rencontre avec l’autre famille et bien mesurer les envies ou besoins de chacun . Si des dates peuvent être fixées, garder une certaine souplesse face â l’imprévu, mais toujours prévenir avant de changer la date ou les modalités des voyages, surtout en discuter .

     Comme toujours au cours du processus d’échange, tout est affaire de tact et de respect. II est bon d’essayer d’imaginer la situation des autres pour mieux comprendre leur point de vue …

Céline et Flora
Céline et Flora

GARE A L’ORDI !!!!!!!!

Tous ceux qui ont déjà vécu un échange, en tant que principal acteur ou comme membre de la famille, connaissent bien l’importance de la communication entre l’enfant en séjour à l’étranger et sa famille d’origine.

Jusqu’à présent, ALLEF mettait en garde ses adhérents contre l’utilisation abusive du téléphone, et indiquait quelques règles qui facilitaient l’intégration de l’enfant et la gestion du « cafard ». Nous constatons aujourd’hui qu’un nouvel outil a fait son apparition dans beaucoup de foyers, et se révèle lui aussi capable du pire comme du meilleur, il s’agit bien sûr du courrier électronique. Quelle chance, quand on en dispose , de pouvoir échanger des informations très rapidement, sans déranger son correspondant comme on risque de le faire au téléphone ! Pour les parents, c’est assurément un progrès, ce caractère instantané est vraiment pratique.

Mais, car il y a un mais, pour l’enfant, le clavier de l’ordinateur peut être un lieu où il vient s’épancher, en direct, de la moindre contrariété, ou bien faire part de ses sautes d’humeurs, ou de son ennui. Ses parents recevront ce message sans aucun recul, et seront tentés d’y répondre, en prenant parfois parti, sans connaître le contexte. Que d’inquiétude à gérer, qui aurait été mieux mise en perspective et relativisée lors de l’entretien téléphonique hebdomadaire !

Accéder à l’ordinateur est souvent plus discret que donner un coup de fil. Surveillez donc bien vos petits internautes ! Certaines familles en sont venues à placer un mot de passe pour couper court aux envois d’emails en catimini, c’est sans doute une bonne solution. L’enfant en cours d’échange doit être encouragé à solutionner ses problèmes avec sa famille française, dans sa nouvelle vie, et non se retourner vers ses parents, qui certes observent, mais ne doivent pas intervenir activement dans sa vie (pendant six mois .).

Que tous jouent le jeu, et pensent au plaisir que ce sera, quand l’échange sera fini, de communiquer enfin tout à son aise avec sa famille d’accueil, sans se censurer sur la longueur du message, et tout en exerçant son écrit !

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :